La reproduction
des Scalaires

Il existe plus d'une façon d'obtenir une ponte de Scalaires et surtout d`élever les alevins après la naissance. On vous décrit ici celle que l'on utilise, qui est relativement simple et avec laquelle on obtient d'excellents résultats.

Conditions d'eau optimales   :

Température   : 27 °C

pH   : 7.0 ou moins

dureté   : moins de 10 °dGH

Le choix d'un couple

Pour réussir la reproduction de Scalaires, il faut d'abord avoir un couple. Or les différences sexuelles sont quasi inexistantes chez le Scalaire excepté en période de fraie où on verra apparaître les organes génitaux juste devant la nageoire anale. L'organe génitale de la femelle, l'oviducte, est gros, arrondi et dirigé vers l'arrière. Celui du mâle, spermiducte, est plus long, pointu et dirigé vers l'avant. Donc, la seule façon d'avoir un couple de reproducteurs est d'élever ensemble plusieurs spécimens jusqu'à ce que des couples se forment. On sait qu'un couple s'est formé et est prêt à pondre quand deux individus se tiennent ensemble dans un coin du bac et repoussent tous les autres habitants de ce secteur. Une autre solution est d'acheter un couple de reproducteurs déjà formé d'un éleveur ou d'un magasin spécialisé.

Préparation

Lorsqu'un couple est identifié, on peut le laisser pondre dans l'aquarium communautaire, ou l'isoler dans un aquarium d'au moins 100 litres. Isoler le couple lui permet de se concentrer uniquement sur sa ponte et facilite la tâche des parents quand vient le temps de s'occuper des alevins. En revanche, ça nécessite un bac de 100 litres ou plus réservé à l'usage exclusif d'un couple. Ce qui peut occasionner des problèmes d'espace et beaucoup de frais pour l'aquariophile amateur. À moins de vouloir faire de l'élevage à grande échelle, laisser pondre le couple dans le bac communautaire s'avère le choix le plus simple.

Les Scalaires peuvent pondre sur n'importe quelle surface verticale, pierres, feuilles de plantes et autres. Il arrive même qu'ils pondent directement sur les parois du bac ou encore sur le chauffe-eau si celui-ci est en position verticale. Afin d'éviter de tels désagréments, on doit leur offrir des supports propices à la ponte tels que des ardoises appuyées sur la paroi, des bouts de lamelles de stores verticaux en CPV (PVC) ou encore un cône de ponte. Le couple choisira le support qu'il préfère et commencera à en éloigner les intrus. Par la suite ils nettoieront tour à tour la surface choisie. C'est un signe que la ponte est imminente (en deçà de 24 h généralement).

La ponte

Après avoir bien nettoyé le support choisi, la femelle y frotte son oviducte pour ainsi y déposer une rangée d'oeufs. Le mâle s'empresse de la suivre pour féconder les oeufs. Ce petit manège dure entre deux et trois heures. À la fin de l'exercice, ils auront pondu et fécondé entre 300 et 500 oeufs. Dès la ponte terminée, les futurs parents ventilent les oeufs en agitant leurs nageoires pelviennes et montent la garde.

À partir de ce moment, l'aquariophile doit décider s'il laisse les parents s'occuper de leurs oeufs ou s'il les transfère dans un bac de développement. Il est important de savoir que généralement un jeune couple d'anges mange ses cinq ou six premières pontes par manque d'expérience et par stress. Pour diminuer ce stress, on conseille de laisser une veilleuse allumée au-dessus de la ponte la nuit. Souvent les parents pris de panique à la noirceur bouffent tous leurs oeufs.

 

Le bac de développement.

Le bac de développement est constitué d'un aquarium de 40 litres qu'on remplit avec de l'eau ayant les mêmes paramètres que celle du bac où a eu lieu la ponte. On y ajoute du bleu de méthylène à raison de cinq gouttes par deux litres. Le bleu de méthylène est un antiseptique qui a une action fongicide et bactéricide -on évite ainsi le risque de pourriture des oeufs. On y transfère les oeufs sur leur support en prenant bien soin de les laisser à l'air libre le moins longtemps possible. Finalement, on installe une pierre à air près des oeufs pour remplacer l'aération qui serait faite par les parents.

 

Éclosion et soins des alevins

L'éclosion des oeufs aura lieu environ 48 heures après la ponte. Au début il est très difficile de s'en apercevoir à l'oeil nu. Quant on y regarde de plus près, à l'aide d'une loupe par exemple, on constate comme une petite queue qui frétille et on aperçoit un petit point noir (l'oeil) dans la partie ronde. Il n'y a aucune intervention à faire avant la nage libre des alevins qui se produira de sept à dix jours plus tard. Durant cette période, les alevins se nourrissent de leur sac vitellin.

À la nage libre, on doit commencer à nourrir les alevins quatre à six fois par jour à l'aide de nauplies d'artémia vivantes.

(voir Trucs et astuces/Constructions-bricolage/Éclosoir à artémia facile à réaliser)

À partir de ce moment, on doit faire des changements d'eau quotidiens de 70 % à 80 % pour assurer aux alevins une eau de première qualité exempte de toute trace de composés azotés.

On installera un petit filtre de coin enveloppé d'un bas de nylon pour éviter que les alevins y pénètrent ou un filtre éponge uniquement quand il n'y aura plus aucune coloration bleue dans l'eau. Mettre un filtre avant serait inutile puisque le bleu détruirait toutes les bactéries nitrifiantes. Le filtre doit déjà être colonisé au moment de son installation. Pour ce faire, on le remplit avec une partie des masses filtrantes d'un autre filtre ou on le fait fonctionner quelque temps dans un bac déjà établi. Une fois le système de filtration installé, on peut diminuer les changements d'eau.

De dix à quinze jours après la nage libre, les alevins devront être transférés dans un aquarium de plus de 100 litres afin qu'ils puissent croître à un rythme normal. On remplira ce bac de croissance avec une bonne partie de l'eau du bac principal et encore une fois, on s'assure d'y installer des masses filtrantes colonisées. On peut maintenant commencer à varier leur menu.

La reproduction en images
Avant de commencer à pondre les futurs parents prennent bien soin de nettoyer ce qui servira de support à leurs oeufs. Après avoir bien nettoyé le support choisi, la femelle y frotte son oviducte pour ainsi y déposer une rangée d'oeufs. Le mâle s'empresse de la suivre pour féconder les oeufs.
Après quelques heures, les oeufs commencent à s’accumuler sur le support. La ponte tire à sa fin. Une fois la ponte terminée, les futurs parents commencent immédiatement à surveiller celle-ci pour la protéger d’éventuels agresseurs.
48 h après la ponte, les alevins éclosent. On peut apercevoir sur l’image de petits filaments qui sont en réalité le corp des alevins attché au sac vitellin qui leur fournira de la nourriture pour les prochains jours. Le point blanc est un oeuf vide. 7 à 10 jours après leurs naissance, le sac vitellin est disparu et les alevins nagent librement. On doit commencer à les nourrir avec des nauplies d’artémia quatre à six fois par jour.
Les alevins grandissent très rapidement. Voici de quoi ils ont l’air seulement 10 jours après leur naissance. On installera un petit filtre de coin enveloppé d'un bas de nylon pour éviter que les alevins y pénètrent quand il n'y aura plus aucune coloration bleue dans l'eau. Environs quatre à cinq jours après la nage libre.
Les alevins ont maintenant 17 jours. Ils ont considérablement grossis et sont prêts pour être transférés dans un bac de croissance. Voici un alevin de 21 jours. On distingue clairement les nageoires dorsale et anale. C’est fou comme ils grandissent vite.

 

Copyright 2004-08

macmade