Multiplication
 
 
 
 

 

Multiplication

Il existe deux types de multiplication : la multiplication sexuée, qui consiste à obtenir une nouvelle plante à partir de semis et la multiplication végétative, qui consiste à obtenir un nouveau plant d'une autre façon que par semis (bouture, stolons, division, etc.)

Compte tenu que très peu de plantes arrivent à fleurir en aquarium, nous ne nous attarderons pas sur la multiplication sexuée qui s'adresse beaucoup plus aux producteurs à grande échelle et aux spécialistes. En revanche, les diverses façons d'obtenir une multiplication végétative sont relativement simples et à la portée de tous les amateurs, certaines se font même tout naturellement. Nous aborderons ici les principales méthodes.

 

Le bouturage

La multiplication par bouturage se pratique sur la plupart des plantes à tige ( Egeria, Hygrophila et Ludwigia par exemple). Celles-ci sont composées de renflements (noeuds) auxquels se rattachent les feuilles et de sections de tiges (entre-noeuds). La bouture consiste à couper une plante à tige dans un entre-noeud, de retirer les feuilles attachées au noeud suivant la taille et de replanter directement dans le substrat la section coupée. Celle-ci devrait rapidement faire des racines et pousser. Quant à la section mère, elle devrait rapidement se ramifier.

Les stolons

La multiplication par stolons s'effectue de façon tout à fait naturelle. Il s'agit d'un stolon (une tige latérale) partant d'un plant mère au bout duquel pousse un jeune plant. Une fois le jeune plant bien enraciné, on peut simplement couper le stolon qui le lie au plant mère si l'on désire le déplacer. Ce mode de reproduction est très fréquent chez les plantes d'aquarium, on le retrouve entre autres chez les Cryptocorynes, les petites Echinodorus, le Limnobium, le Pistia stratiotes, les Sagittarias et les Vallisnerias .

 

 

 

La division

Plusieurs plantes d'aquarium comme les Anubias et les grandes Echinodorus possèdent un rhizome. C'est à dire une espèce de tige modifiée plus ou moins longue et épaisse contenant des réserves nutritives et qui pousse le long ou juste en dessous du sol.   Sur ce rhizome, on retrouve plusieurs racines adventives ainsi que des feuilles qui y poussent de façon irrégulière. La division consiste à tailler avec un couteau bien aiguisé le rhizome en sections de 2 à 3 cm. Il est préférable que les sections possèdent quelques feuilles ou quelques bourgeons axillaires (bourgeons situés à l'aisselle d'une feuille). On peut par la suite laisser flotter les sections de rhizome à la surface de l'eau, le temps que la nouvelle pousse se développe. Dans le cas des Anubias , la division par rhizome est très efficace et on peut immédiatement replanter les sections dans le sol. Par contre, elle est plus difficile à réussir chez les Echinodorus .

Les plantules adventives

Sur plusieurs plantes d'aquarium comme la Microsorum (fougère de Java) on voit apparaître sur les feuilles de petites plantules dites adventives (organe végétal qui se forme sur un autre organe). Sur d'autres, comme L'Echinodorus schlueteri, ces plantules adventives se développent sur la hampe florale. Finalement, chez d'autres espèces comme les Hygrophila, celles-ci vont ce développer sur les feuilles flottantes et arrachées du plant mère. Ces plantules adventives peuvent être prélevées du plant mère et replantées lorsqu'elles ont atteint une taille raisonnable et qu'elles ont développé des racines.

Copyright 2004-08

macmade