Filtration
 
 
 
 
 
 
 

 

imageLa filtration

Le rôle de la filtration est d’assurer une eau de première qualité aux occupants de l’aquarium. En eau douce, Il existe trois types de filtration possible: la filtration mécanique, la filtration chimique et la filtration biologique.

Filtration mécanique

Dans ce cas, l’objectif est tout simplement de retenir les débris en suspension dans l’eau. Pour ce faire, on utilisera des matériaux de différentes tailles pour retenir les débris de tailles diverses qui traverseront le système de filtration.

Les matériaux utilisés dans ce type de filtre sont : le perlon, les mousses synthétiques, les graviers et les céramiques de différentes grosseurs. Ces matériaux seront disposés par couches successives du plus gros au plus petit.

Cette filtration demande un entretien régulier afin de retirer les particules retenues dans les matériaux filtrants avant qu’elles ne bouchent le système ou qu’elles ne commencent à se dégrader et à polluer le bac.

Filtration chimique

Le principe de cette filtration est relativement simple. Il s’agit de filtrer sur des matériaux qui ont la capacité de capter les éléments dissous dans l’eau provenant des matières organiques et de leur dégradation.

Les matériaux les plus couramment utilisés dans ce type de filtration sont : le charbon (absorption des matières organiques, des colorants), les résines (action ciblée NH3, NO3, NO2, PO4), et dans une moindre mesure, certains autres produits.

Ce type de filtration ne devrait jamais être utilisé de façon régulière dans un aquarium. Les produits utilisés comme le charbon ont certes la capacité d’absorber les produits indésirables mais ils absorbent aussi des produits bénéfiques comme les engrais que l’on ajoute pour les plantes. De plus ces produits ont une efficacité relativement courte et doivent absolument être remplacés ou rechargés après un certain délai, sinon ils perdent leur efficacité en plus de relâcher dans le bac tous les produits qu’ils aborbaient jusqu’alors.

Bien que la filtration chimique ne soit vraiment pas appropriée pour la filtration courante, son utilisation ponctuelle et ciblée peut aider l’aquariophile à corriger rapidement certains déséquilibres. Par exemple, la filtration sur charbon durant 2 à 3 jours après l’administration d’un médicament permettra de retirer toute trace de celui-ci dans l’aquarium.

Filtration biologique

Le principe de ce type de filtration est d’encourager un phénomène biologique naturel, soit la nitrification. Pour ce faire, on doit satisfaire à deux conditions, offrir une surface suffisante et adéquate à la colonisation bactérienne et assurer une bonne teneur en oxygène, car les bactéries nitrifiantes sont de type aérobique.

Les matériaux utilisés dans ce genre de fitration sont très diversifiés, mais ils ont un point en commun: offrir une très grande surface de colonisation. Les plus couramment employés sont les nouilles de céramique, la pierre de lave concassée, le gravier, le grès concassé, etc.

C’est assurément ce type de filtration qui doit être privilégié comme système régulier de filtration. Une fois la colonie bactérienne bien établie, les interventions sont minimes, un simple rinçage occasionnel du substrat de colonisation avec l’eau du bac et le changement des mousses de filtration mécanique suffisent à maintenir ce système de filtration efficace.

Ce qu’il faut retenir, c’est que les systèmes de filtration font généralement appel à plus d’un type de filtration à la fois. La plupart du temps, ils combinent une étape de filtration mécanique, pour retirer les particules en suspension dans l’eau, avec une étape chimique ou biologique. Il arrive même parfois qu’ils regroupent les trois types. En fait, c’est l’aquariophile lui-même par le choix des matériaux filtrants qu’il utilisera qui établira son propre système.

Types de filtres disponibles

On peut diviser les types de filtres disponibles en quatre grandes catégories Les filtres sous gravier, les filtres internes, les filtres externes et finalement les filtres semi-humides. À l’intérieur de chacune de ces catégories, il existe une multitude de variantes qui possèdent toutes leurs forces et leurs faiblesses. Nous nous contenterons ici de passer en revue ceux les plus couramment rencontrés dans le commerce.

imageLes filtres de sous gravier

Le filtre sous gravier est de loin le moins dispendieux des filtres disponibles. Il s’agit tout simplement d’une plaque perforée que l’on dispose dans le fond de l’aquarium pour ensuite la recouvrir avec le gravier. On y installe à une ou deux extrimités (cela dépend de sa dimension) des tubes verticaux dans lesquels sont insérées des pierres à air afin de provoquer un mouvement de l’eau vers le haut. Dans ce système, c’est le gravier de l’aquarium qui sert de matériau de filtration. Pour obtenir un rendement plus efficace, on peut remplacer les pierres à air par des têtes motrices submersibles, qui augmenteront considérablement le débit.

Avantages

Très économique

Offre une grande surface pour la colonisation bactérienne

Inconvénients

Tendance à colmater avec le temps

Nettoyage quasi impossible sans réfection complète du bac

Les filtres intérieurs

Depuis l’addition de têtes motrices qui a amélioré leur débit, ces filtres ont gagné en popularité. Le principe est asez simple: à l’aide d’une pompe ou d’une pierre à air, on force l’eau à passer à travers les masses filtrantes qui se trouvent à l’intérieur du contenant du filtre pour ensuite être retournée dans le bac. imageLe tout est fixé généralement par des ventouses aux parois intérieures du bac.Certains d’entre eux se contentent de faire passer l’eau à travers une mousse offrant uniquement une filtration mécanique, tandis que d’autres ont un ou plusieurs compartiments pour permettre à l’aquariophile de mettre les matériaux de filtration de son choix.

Avantages

Bonne filtration mécanique

Rapport qualité-prix peu élevé

Excellent filtre d’appoint

Inconvénients

Inesthétique dans l’aquarium

Ventouses doivent être changées fréquemment

Certains n’offrent qu’une filtration mécanique

Surface de filtration limitée

Filtres Externes

Il existe en fait deux types de filtres externes. Il y a les filtres externes fermés et les filtre externes ouverts. Ces deux filtres externes sont de plus en plus populaires auprès de aquariophiles. En plus d’offrir plusieurs choix en matière de masses filtrante, ces filtres ont des débits assez impressionnant se situant entre 480 L/h et 1800 L/h dépendant des modèles.

Le type ouvert consiste en un récipient plus ou moins grand (dépend du rendement recherché) accroché à la partie supérieure arrière de l’aquarium. Seul un long tuyau pénètre dans le bac par lequel l’eau est entraînée dans le filtre à l’aide d’une pompe. Celle-ci doit passer à travers toutes les couches de masses filtrantes contenues dans le récipient et retourne dans l’aquarium par une chute aménagée comme trop-plein du filtre.

imageAvantages

Filtration mécanique, biologique et chimique possible

Excellent rapport qualité-prix

Facilité d’entretien

Excellent pour bacs de taille petiteà moyenne

Inconvénients

Prend passablement de place derrière l’aquarium (15 cm minimum entre l’aquarium et le mur)

Sur plusieurs modèles, une partie de l’eau arrive à retourner dans l’aquarium sans avoir passé à travers les masses filtrantes

Surface de filtration limitée

Requiert un entretien fréquent

 

imageLe type fermé, quant à lui, consiste en un récipient (généralement beaucoup plus grand que dans la version ouverte), fermé hermétiquement et que l’on place sous l’aquarium. Seuls deux tuyaux pénètrent dans le bac. Un par lequel l’eau est entraînée dans le filtre, et l’autre par lequel elle est retournée dans le bac à l’aide d’une pompe. L’eau doit donc passer à travers des couches successives de masses filtrantes avant d’être retournée dans l’aquarium. Ces filtres ont de plus un débit assez impressionnant se situant entre 480 L/h et 1300 L/h.

Avantages

Filtration mécanique, biologique et chimique possible

Entretien relativement facile

Routine d’entretien espacée

Offre une excellente surface de filtration

Discret et silencieux

Excellent pour bacs de taille moyenne à grande

Inconvénients

Coûteux à l’achat

Gros consommateur d’oxygène

 

 

 

 

Les filtres semi-humides

Ce type de filtre offre une surface propice à la colonisation par les bactéries nitrifiantes toujours en contact avec l’air. Ainsi on accélère leur prolifération. Il est très utilisé en aquarium d’eau salée, mais on le voit de plus en plus en eau douce. C’est indéniablement le plus efficace de tous les filtres disponibles.

imageIl existe en plusieurs variantes, directement à l’intérieur du bac, derrière ou au-dessus de celui-ci, mais la variante la plus répandue est celle qui se situe sous l’aquarium. Vue sa complexité de réalisation ou son coût d’achat, ce type de filtre ne s’adresse qu’aux aquariophiles expérimentés.

Avantages

Filtration mécanique, biologique et chimique possible

Entretien relativement facile

Routine d’entretien espacée

Offre une excellente surface de filtration

Excellent pour bacs de taille grande à très grande

On peut y incorporer les autres éléments comme le chauffe-eau, ce qui libère l’aquarium

Inconvénients

Très coûteux à l’achat

Nécessite un espace considérable

 

imageMatériaux de filtration

La ouate de perlon, Kodel (100% polyester)

Très utilisée comme filtration mécanique pour les fines particules. Il est généralement blanc et doit être changé régulièrement.

 

 

 

imageLa mousse synthétique

Matière la plus utilisée pour la filtration mécanique avant la filtration biologique. Elle se nettoie très facilement. On devra la changer tous les 3 ou 4 mois, car elle perd de son efficacité avec le temps.

 

 

 

 

imageLes nouilles de céramique

Idéales pour la filtration biologique. Elles possèdent une très grande porosité, ce qui favorise la colonisation par les bactéries nitrifiantes. Comme tous les matériaux de filtration biologique, lorsque l’on doit les nettoyer, on le fait dans un peu d’eau du bac en s’assurant qu’elles ne sèchent pas pour conserver la colonie de bactéries qui s’y trouve.

 

 

imageLa pierre de lave concassée

Bon substrat pour la filtration biologique. Elle possède une grande porosité ce qui favorise la colonisation par les bactéries nitrifiantes. Comme tous les matériaux de filtration biologique, lorsque l’on doit les nettoyer, on le fait dans un peu d’eau du bac en s’assurant qu’elles ne sèchent pas pour conserver la colonie de bactéries qui s’y trouve.

 

 

imageLes pots à fleur en grès brut concassé

Bon substrat très économique pour la filtration biologique. Ils possèdent une grande porosité, ce qui favorise la colonisation par les bactéries nitrifiantes. Comme tous les matériaux de filtration biologique, lorsque l’on doit les nettoyer, on le fait dans un peu d’eau du bac en s’assurant qu’elles ne sèchent pas pour conserver la colonie de bactéries qui s’y trouve.

 

imageLe charbon actif

C’est un charbon de bois qui a subi plusieurs traitements pour lui donner un pouvoir d'absorption exceptionnel. On l’utilise surtout après un traitement médical, pour supprimer les traces de médicament. Le charbon perd très vite de son efficacité et ne doit être qu’une solution de filtration temporaire.

 

 

 

imageDifférentes résines

Elles servent à corriger des problèmes comme : phosphates trop élevés, ammoniac trop élevé, eau trop dure, etc. On doit utiliser ces résines qu’en cas de nécessité. La plupart d’entre elles perdent très vite de leur efficacité et doivent être retirées du système de filtration pour éviter qu’elles rejettent les produits qu’elles avaient captés. Certaines sont rechargeables.

 

 

 

La mousse de tourbe

On la retrouve en mousse ou en granules. Elle peut être utilisée pour abaisser le pH de l’eau. Elle sert aussi à atteindre des conditions d’eau optimales pour certains poissons en recréant certains aspects de leur milieu d’origine. Elle enrichit l’eau en acide humique et en oligo-éléments. Elle donne un coloration brun-jaune à l’eau, laquelle n’est pas appréciée par tous les aquariophiles. Elle doit être changée aux cinq à six semaines. Passé ce délai, elle n’est plus efficace.

 

Copyright 2004-08

macmade