La dureté (GH - KH)
 
 
 
 
 
 
 
 

 

La Dureté

La dureté correspond à la concentration du calcium et du magnésium dissous dans l’eau. Les plus importants sont le bicarbonate de calcium [Ca(HCO3)2] et le sulfate de calcium (CaSO4). On y retrouve aussi dans une moindre mesure du sodium (Na), du potassium (K) et d’autres minéraux. Une eau avec une concentration élevée de minéraux sera considérée dure, tandis qu’une eau avec une faible concentration sera considérée douce.

Les eaux du monde varient en dureté de très douces à très dures, tout dépendant de leur région d’origine. Les poissons qui s’y trouvent ont un système d’osmorégulation adapté aux conditions dans lesquelles ils évoluent. L’osmorégulation est le phénomène par lequel les poissons compensent le déséquilibre en minéraux entre l’eau dans laquelle ils évoluent et leur liquide corporel. Il sera donc important pour l’aquariophile de fournir à ses pensionnaires une eau d’une dureté similaire à celle de leur milieu naturel. Si non, le système d’osmorégulation des poissons sera complètement débalancé et pourrait, dans le pire des cas, causer leur mort.

La dureté se divise en trois parties. La dureté carbonatée qui est constituée de bicarbonate de calcium [Ca(HCO3)2] qu’on appelle aussi dureté temporaire, car elle diminue avec l’ébulition de l’eau. La dureté dite permanente, qui est composée de sulfate de calcium (CaSO4), ne diminuent pas avec l’ébulition de l’eau. Et, finalement, la dureté totale qui représente la somme de la duretée carbonatée et de la dureté permanente.

La dureté carbonatée

La dureté carbonatée joue un rôle de première importance dans l’aquarium. Elle fournit aux plantes les carbonates nécessaires à leur croissance. De plus, le bicarbonate de calcium [Ca(HCO3)2] qui la compose a un effet tampon sur le pH. Plus la dureté carbonatée sera élevée, plus le pH sera élevé et stable. En revanche, plus elle sera faible, plus le pH pourra être faible et sujet à des variations importantes. En règle générale, la dureté carbonatée représente 70 à 80% de la dureté totale. Mais, aussi bizarre que cela puisse paraître, il peut arriver que celle-ci soit supérieure à la dureté totale. Cela est dû à l’influence de minéraux présents comme le potassium et le sodium qui ne sont pas considérés dans les tests disponibles dans le commerce.

Les différentes mesures

Dépendant d’où proviennent les informations sur le sujet, on parlera de dGH, de TH, de TAC, de KH de ppm et de mg/L. En fait, tous ces signes font référence aux différentes échelles de mesure des duretés.

La dureté totale se lit en :

°dGH : échelle de mesure allemande de la dureté

°fTH : échelle de mesure française de la dureté

ppm (parties par million) ou mg/L : échelle de mesure américaine

La dureté carbonatée se lit en :

°dKH : échelle de mesure allemande de la dureté

°fT.A.C. : échelle de mesure française de la dureté

ppm (parties par million) ou mg/L : échelle de mesure américaine

Nous utilisons sur ce site les mesures de l’échelle allemande. Cependant, un outil de conversion toujours disponible dans le haut des pages du site permet au visiteur de convertir les mesures fournies dans l’échelle de son choix.

°dGH Qualité de l’eau

 

0 à 4 Très douce
5 à 8 Douce
9 à 12 Moyennement dure
13 à 18 Dure
19 à 30 Très dure
31 et plus Extrêmement dure


Réduire la dureté

• Faire des changements d’eau avec de l’eau distillés ou de l’eau osmosée

• Filtrer sur de la tourbe

• Utiliser des résines disponibles dans le commerce pour faire diminuer la dureté

Augmenter la dureté

• Faire des changements d’eau avec une eau plus dure (eau du robinet)

• Ajouter prudemment du sulfate de calcium ou de magnésium

• Filtrer sur du sable coralien

• Plusieurs produits sont disponibles dans le commerce pour augmenter la dureté

Copyright 2004-08

macmade